Un coup de pouce pour votre système immunitaire et une meilleure flore intestinale

Les aliments fermentés sont plus digestes, ont un goût différent et contiennent des nutriments actifs. Cela rend les gens plus forts contre toutes sortes de maladies. Votre système immunitaire reçoit un coup de pouce et est fortifié.

-publicité-
Annoncez-vous sur Freedom of Health? Entrez en contact »

La fermentation est une combinaison de processus enzymatiques de toutes sortes de bactéries et d’aliments. Les bactéries convertissent certains nutriments en antioxydants et vitamines. Ainsi, tous les aliments fermentés contiennent de la vitamine B12, des antioxydants tels que la superoxyde dismutase, le glutathion, des enzymes digestives et des bêta-1,3-glucanes.

Le pouvoir de la fermentation et de l'ail noir
Les aliments ou boissons fermentés contiennent des bactéries vivantes positives qui peuvent assurer la santé de votre intestin (tube digestif).

Il ne fait aucun doute que la fermentation rend les aliments plus sains. Toute vie sur Terre dépend des bactéries, des virus et des protozoaires. Plus de 600 types de bactéries sont nichées dans un tube digestif sain. Le nombre total de bactéries corporelles ne pèse pas moins de 2 kg dans une digestion saine.

Les micro-organismes se trouvent également dans un sol fertile à partir duquel les plantes poussent et à partir duquel les animaux et les humains reçoivent en fin de compte des aliments sains. Lors de la fermentation, les bactéries font des miracles. Le fromage, la bière, le vin, le chocolat, le café, le thé, mais aussi le kéfir, le kombucha, les cornichons, le miso, l’amazake, le tempeh, le pain au levain, la choucroute, le vinaigre et l’ail noir sont les résultats de la fermentation.

-publicité-
Annoncez-vous sur Freedom of Health? Entrez en contact »

La fermentation a été effectuée partout dans le monde dans des rituels traditionnels depuis des générations. C’est également un moyen de prolonger la durée de conservation des aliments. La fermentation fait bien plus encore. Ce processus rend également inactives certaines substances présentes naturellement dans les aliments, comme le cyanure dans le manioc et d’autres aliments.

L’acide phytique est une toxine qui lie le zinc, le calcium, le magnésium et le fer, empêchant au moins certains de ces minéraux d’être absorbés. Cet acide est rendu inactif lorsque les grains et la farine fermentent dans l’eau. Les nitrites (produits carnés), l’acide oxalique (épinards, rhubarbe, fèves de cacao crues), les nitrosamines (lait et viande marinée) et l’acide cyanhydrique (par exemple les amandes amères et les cerises acides) sont des substances toxiques qui sont largement neutralisées à l’aide de bactéries pendant la fermentation.