L’huile de coco peut-elle contribuer à combattre le HIV et le SIDA?

Kokosolie kan wellicht helpen voor het versterken van het immuunsysteem bij de strijd tegen HIV en kokosolieDes millions de personnes à travers le monde entier sont infectées du virus HIV ou souffrent du SIDA. Un cocktail de médicaments exotiques peut-il fournir la solution ? C’est peu probable. Les propriétés méconnues du virus, font qu’il est très difficile de lutter contre le HIV. Une alimentation saine et l’huile de coco extra vierge possèdent peut-être non seulement le potentiel de contribuer à lutter contre le HIV, mais peuvent certainement aussi adoucir les symptômes et les effets secondaires du SIDA.

-publicité-

L’huile de coco non seulement contre le VIH et le sida, mais aussi pour renforcer le système immunitaire

Le HIV peut notamment être combattu par l’huile de coco de la même manière que cette huile se montre efficace contre les autres bactéries ou virus. Récemment, il y a eu beaucoup d’agitation et de recherches sur la manière dont le virus 6A de l’herpès humain (HHV-6A) peut coopérer de façon synergique avec le virus HIV dans les attaques contre le système immunitaire. Cela se fait surtout par la réduction d’une sorte spécifique de lymphocytes (CD4) et la destruction des ganglions lymphatiques. Une étude menée par Knox et Carrigan dans le Wisconsin a démontré que la principale forme de ce virus apparaît dans les ganglions lymphatiques de tous les patients testés et contaminés du virus HIV. (12) Heureusement, le HHV-6A est un des virus qui peut être détruit par les graisses à chaîne moyenne (MCT’s), que l’on retrouve dans l’huile de coco.

‘Les études révèlent que l’huile de coco exerce un effet antiviral et peut réduire le niveau d’infection virale des patients souffrant du virus HIV. L’action antivirale positive n’est pas seulement obtenue par les monoglycérides de l’acide laurique, mais également par l’huile de coco proprement dite. Grâce à l’huile de coco, il existe un produit pas cher dans la lutte contre le virus HIV. (13)

La quantité thérapeutique recommandée d’huile de coco est de 3,5 cuillers à soupe par jour, ce qui correspond à une demi noix de coco. Outre sa contribution à la lutte contre les infections auprès des patients du SIDA, elle les aide également à conserver plus facilement leur poids. L’huile de coco aide les patients sous-alimentés à retrouver leur poids adéquat sans risque d’excédent pondéral. L’huile de coco peut donc constituer un supplément nutritif important pendant la thérapie. Elle est facile à digérer, apporte une énergie directe, améliore la fonction intestinale et peut être aisément intégrée à une multitude de recettes.

-publicité-