L’acide laurique dans l’huile de coco L’acide laurique dans le lait maternel et dans la peau

L’acide laurique est libéré dans la peau pour protéger notre corps contre les microbes. L’acide laurique est présent dans le lait maternel pour aider à protéger le bébé contre les infections. L’acide laurique dans l’huile de coco protège également les personnes dans les tropiques contre les infections. L’huile de noix de coco contient le plus d’acide laurique parmi toutes les graisses ou huiles. La graisse de coco est composée à non moins de 45% d’acide laurique. Dans l’organisme, l’acide laurique est transformé en acide monolaurique. Cet acide monolaurique tue de nombreuses bactéries et virus grâce à une couche de graisse protectrice. Cependant, certaines études ont démontré que l’acide laurique proprement dit possède également des propriétés anti-microbiennes. (81) L’école de Berkeley a confirmé dans un bulletin d’information, que l’acide laurique protège même le foie et contribue à contrer l’inflammation.

Femmes enceintes et mères fraîchement émoulues: pensez à vos bébés, pensez aux graisses saines…

Geef je borstvoeding of ben je zwanger?Ook gezond om kokosolie en omega 3 te nemenLe lait maternel contient entre 45 et 50% de graisse saturée, 35% de graisse mono-insaturée et entre 15 et 20% d’AGPI (oméga 3 et 6). Normalement, 18% du lait maternel est composé d’acides gras lauriques et capriques, qui protègent le fœtus et le bébé contre les infections de champignons, de bactéries, de virus et de protozoaires (35). C’est pourquoi les bébés qui ne reçoivent pas de lait maternel courent plus rapidement le risque de tomber malade que ceux qui reçoivent du lait maternel de mamans en bonne santé. Ce niveau d’acides gras protecteurs peut tomber jusqu’à 3% à peine auprès des mères qui mangent des aliments mai gres, beaucoup de junkfood comprenant des graisses trans. (1998, Am. J. of Clin. Nutrition).

-publicité-

L’ajout d’huile de coco et de produits de coco au repas des mères peut faire grimper ces niveaux d’acides gras protecteurs de 27%. (119) Ainsi la mère, le fœtus ou le bébé sont-ils mieux protégés contre les infections.

De nombreux spécialistes alimentaires considèrent l’huile de coco comme étant une très bonne alimentation pour les bébés de par sa teneur très élevée en acide laurique que l’on retrouve dans l’huile de coco. En outre, on retrouve dans l’huile de coco des acides capriques, caprylique, capronique et mystirique, présentant les mêmes fonctions protectrices (ensemble, elles composent plus de 70% de la graisse de coco).
Par ailleurs, l’huile de coco extra vierge est très facilement digérable et affecte à peine le pancréas, le foie et la vésicule biliaire, ces organes sont d’ailleurs encore en plein développement chez les bébés.

Aussi l’huile oméga avec oméga 3, oméga 6 et oméga 9 bon pour les bébés

Outre l’huile de coco extra vierge, les mères allaitantes auraient en outre intérêt à absorber 1⁄2 à 1 cuiller à soupe d’omégas 3/6/9 végétaux et bio pour la formation saine des yeux et du cerveau du fœtus de leur bébé. Au cours des trois derniers mois de la grossesse, la masse cérébrale du fœtus est triplée, alors que le cerveau passe de 350 g à 1 kg entre la naissance à l’âge d’1 an.

-publicité-

Des graisses MCT issues de la noix de coco, le cholestérol et les acides gras oméga 3 et 6, voilà ce dont le cerveau a besoin. La masse sèche du cerveau est d’ailleurs composée de 60 à 80% de graisses.

Conseil: Oméga 3, 6 et 9 pour les femmes enceintes et les mères de nouveau-nés

Recommandation aux mères enceintes et aux mères allaitantes: consommez 1 à 3 cuillers à soupe d’huile de coco extra vierge à l’huile de palme rouge par jour, ainsi qu’1 cuiller à soupe d’oméga 3/6/9 végétaux, assortis de suffisamment de vitamines E naturelles et de caroténoïdes. 100% bio et pressé à froid, cela va de soi.

Recommandé pour les bébés jusqu’à 2 ans qui ne sont plus allaités: 1 à 3 petites cuillers à café d’huile de coco et de palme par jour, à répartir sur les repas et 1 à 2 cuillers à café d’oméga 3/6/9 végétaux. 100% bio et pressé à froid, cela va de soi.