L’hypothèse des lipides n’est pas correcte.
Les régimes maigres sont carrément malsains.

En 1953, Ancel Keys a lancé l’hypothèse des lipides. Les graisses saturées et le cholestérol présents dans l’alimentation étaient, selon lui, à l’origine d’un taux de cholestérol trop élevé dans le sang. Un taux de cholestérol élevé dans le sang provohahaque l’artériosclérose, qui pourrait à son tour être la cause de maladies cardio-vasculaires.

Bien que les spécialistes jugeaient son hypothèse truffée de lacunes, elle a fait fureur et est rapidement tombée dans le domaine public. Nathan Pritikin a rencontré un succès énorme avec son régime maigre et spartiate, mais il est mort de cancer beaucoup trop jeune.

Ce n’est que récemment que des études prouvant le contraire, trouvèrent un certain écho. Une étude britannique à grande échelle a révélé après 1 an déjà, que dans un groupe de sujets tests (à qui on a demandé de réduire leur consommation de graisse saturée et de cholestérol, d’arrê ter de fumer et d’augmenter leur consommation de graisses insaturées et de margarines), on dénombrait deux fois plus de décès que dans un groupe de contrôle maintenant les graisses saturées. (46)
Le Lancet a publié les résultats d’une étude, lors de laquelle 2000 hommes ont suivi un régime à faible teneur en graisse saturée, ayant pour but de déceler l’effet que cela aurait sur leur santé cardio-vasculaire. Pendant deux ans, aucun signe laissant supposer un risque amoindri de crise cardiaque, n’est apparu. Donc si la diminution de graisse saturée dans un régime ne réduit pas les risques de problèmes cardiaques, il est logique de supposer que d’autres facteurs peuvent jouer un rôle.

Des scientifiques ont démontré, à travers des tests sur des animaux, qu’un régime à base de graisses saturées réduit le risque de maladies cardio-vasculaires. (20,21)
L’étude Framington, initialement prévue pour fonder l’hypothèse des lipides, semblait prouver le contraire. Le directeur, qui avait dirigé cet énorme projet pendant 40 ans, disait en 1988: ’les gens ayant mangé davantage de graisse et de cholestérol étaient plus actifs, plus maigres et avaient un taux de cholestérol moins élevé dans le sang.’ (47) Cette étude a fi nalement démontré que l’excédent de poids et un taux de cholestérol élevé dans le sang ne proviennent pas des graisses saturées ou du cholestérol dans l’alimentation. L’étude a également révélé qu’un taux de cholestérol plus élevé dans le sang, ainsi qu’un excédent pondéral augmen- taient légèrement les risques de maladies cardio-vasculaires. Cela signifiait donc que d’autres facteurs alimentaires étaient à l’origine de notre taux de cholestérol trop élevé !

Scorbut et cholestérol ?
Linus Pauling et Matthias Rath donnent la réponse.

Il est aujourd’hui communément admis que le scorbut est une conséquence d’un manque total de vitamines C, entraînant un saignement de la gencive, la perte des dans et l’éclatement des veines. De nombreux marins sont morts de scorbut. Aujourd’hui, on sait aussi que le cholestérol dans le sang est surtout produit par le foie et ne provient qu’en petite partie de l’alimentation.

Le double lauréat du Prix Nobel Linus Pauling et le Dr. Matthias Rath établissent le lien entre le scorbut et le cholestérol. Ils établissent clairement que le cholestérol est produit par le foie en tant que premier mécanisme immunitaire. Le Le foie produit du cholestérol pour réparer les fissures dans les pour réparer les fissures dans les veines. Le cholestérol colmate véritablement les vaisseaux sanguins pour les protéger. Ces fissures dans les vaisseaux sanguins apparaissent suite à des lacunes mineures ou majeures dans l’alimentation, selon ces messieurs.

Parmi elles, citons le manque de minéraux, de vitamines, de graisses saines, de protéines, de substances nutritives végétales, etc… Si on veut diminuer le cholestérol, il faut traiter la cause du mal. Il s’agit donc de s’alimenter de façon plus saine et d’être moins stressé.

De plus en plus de scientifiques rejettent l’hypothèse des lipides

Le Dr. Willett W., professeur à l’université de Harvard: ‘à l’heure actuelle, les études de tous horizons n’ont pas encore pu établir le lien entre la consommation de graisses saturées et les maladies cardio-vasculaires’. En 1995, il a publié une étude sur la relation entre la graisse et les maladies cardio-vasculaires, aboutissant à la conclusion suivante: ‘ces données ne corro borent pas la forte relation entre la consommation de graisses saturées et le risque d’encourir des maladies cardio-vasculaires, qui existeraient d’après une étude internationale’. (73)

Mary Enig, expert international en lipides et spécialiste nutritionniste: ‘L’idée que les graisses saturées provoquent des maladies cardiaques est entièrement fausse. Mais l’hypothèse des lipides est à ce point ancrée dans l’esprit des gens qu’il est difficile de les convaincre du contraire, hormis ceux qui sont souhaitent lire davantage sur le sujet’. (58)

Michael Gurr, professeur et biochimiste à Oxford: ‘L’hypothèse des lipides recèle de nombreuses lacunes et l’affirmation disant qu’elle provoque des maladies cardio-vasculaires, est trop simpliste’ (59); ‘quelle que soit la cause des maladies cardio- vasculaires, une consommation élevée de graisses saturées n’en est pas la cause première.’ (73)

George Mann, professeur et biochimiste à l’université Vanderbilt: ‘Il apparaît d’études réa lisées parmi les tribus Masai, que les graisses saturées ne sont pas à l’origine d’un taux de cholestérol élevé et de maladies cardio-vasculaires.’ ‘L’hypothèse des lipides représente le plus grand mensonge de notre époque.’ (60)
Michael Oliver, professeur à l’institut Wynn pour l’étude métabolique (Londres): ‘Une forte diminution du taux de cholestérol peut être dangereuse, surtout à long terme, pour la compo sition des membranes cellulaires. Heureusement, la plupart du temps le corps est en mesure de contrer la diminution forcée de cholestérol dans sa recherche d’équilibre (homéostasie).’ (61)

Pinckney Edward, co-éditeur du ‘Journal of the American Medical Association’: ‘le niveau de cholestérol d’une personne n’est rien de plus qu’une indication grossière d’un grand nombre de syndromes. Dans le pire des cas, cela peut être la cause de stress et de maladies découlant du stress. La diminution du cholestérol peut faire plus de mal que de bien.’ (62)

Raymond Reiser, professeur et biochimiste à l’université du Texas: ‘Certaines graisses saturées n’ont aucune influence sur le taux de cholestérol, alors que d’autres peuvent augmenter légèrement le taux de cholestérol, mais jamais de façon importante. (63) (note: l’huile de coco contribue à le diminuer, l’huile de coco durcie l’augmente)

Paul Rosch, professeur au Collège Médical de New York: ‘Le public a subi un lavage de cerveau tel par l’hypothèse des lipides, qu’il pense que plus son taux de cholestérol est bas, mieux il se porte et plus longtemps il vivra. Rien n’est moins vrai. Le cartel du cholestérol formé par les entreprises pharmaceutiques (qui font une grande promotion des statines), l’in dustrie du soja et les fabricants de biscuits maigres, etc… marquent des points en synergie avec leurs campagnes marketing.’ (64) Le cardiologue Ray Rosenman, le psychologue expérimental Russel Smith, le professeur William Stehbens de l’Ecole Médicale de Wellington, le professeur Lars Werkö, etc… rejettent l’hypothèse des lipides.

Le cholestérol est votre ami et essentiel pour nos membranes cellulaires

Gezonde vetten bij te hoog cholesterol is goed voor hart en bloedvatenBien que le cholestérol ne soit pas synonyme de graisse, on en parle malgré tout souvent comme s’il s’agissait de la même chose que la graisse. Cependant, le cholestérol est en fait une grande molécule d’alcool produite par les animaux (et les êtres humains également). Le cholestérol fait partie du groupe des stérols. On ne retrouve le cholestérol que chez les êtres humains et chez les animaux. On ne retrouve jamais le cholestérol dans l’alimentation végétale. En effet, toutes les graisses végétales, y compris l’huile de palme En effet, toutes les graisses végétales, y compris l’huile de palme et de coco, contiennent 0% de cholestérol, mais plutôt des stérols végétaux. Ils font partie de la même famille, sont tous liposolubles mais présentent d’autres fonctions.

Tout comme de nombreuses substances naturelles, le cholestérol présente des caractéristiques positives. Il a même été prouvé que les personnes âgées ne produisent pas suffisamment de cholestérol et qu’elles auraient intérêt à ajouter le cholestérol à leur régime alimentaire. Les personnes saines produisent même suffisamment de cholestérol pour permettre à leur organisme de fonctionner adéquatement. Le cholestérol est essentiel pour maintenir les membranes cellulaires en grande forme. Les membranes cellulaires utilisent le cholestérol en fonction du type de graisse présent dans notre corps. Les graisses insaturées maintiennent la souplesse de nos membranes cellulaires, alors que les graisses saturées les rendent plus solides. Le cholestérol opère un flux entrant et sortant de et vers les membranes cellulaires, afin de trouver le bon équilibre entre une la souplesse et la rigidité adéquate des membranes cellulaires. Cet équi libre revêt une telle importance, que même chaque cellule en soi peut produire son propre cholestérol. De cette manière, le cholestérol peut protéger une cellule, voire la reconstituer. Le cholestérol est votre ami !!!.

Par ailleurs, le cholestérol est important pour produire nos hormones, des vitamines D, ainsi que pour la production de bonne bile, la sécrétion du foie qui nous aide à assimiler les graisses.

La cause de maladies cardio-vasculaires?

La véritable cause des maladies cardio-vasculaires se situe surtout au niveau de l’excès de radicaux libres (molécules instables, agressifs) et un manque d’antioxydants protecteurs. Cela permet aux radicaux de causer de graves dégâts aux membranes cellulaires et aux parois vasculaires.

Dans un premier temps, notre organisme se défendra en produisant du cholestérol afin de réparer les dommages causés aux parois vasculaires. Si les dommages causés sont importants, une grande quantité de cholestérol sera envoyée aux ‘blessures’ des vaisseaux sanguins. Si trop de cholestérol est déposé à un endroit précis et qu’une ‘plaque’ se forme, un blocage peut survenir.

Lors d’autres enquêtes, notamment dans le cadre d’une étude récente effectuée par la clinique de Cleveland lors de laquelle 120.000 cardiaques ont été examinés, on est parvenu à la conclusion que le fait de fumer, les graisses trans (les graisses de mauvaise qualité), la nourriture ayant été raffinée, le stress, la pollution, l’inhalation de substances toxiques, le diabète et le manque de cholestérol peuvent provoquer des maladies cardio-vasculaires. La tension élevée et le cholestérol élevé ne sont alors que des indicateurs de risque de maladies cardio-vasculaires, mais jamais la cause.

La chercheuse américaine Mary Enig focalise même sur le fait qu’il est de plus en plus évident que les maladies cardio-vasculaires peuvent notamment être causées par l’inflammation des parois vasculaires. Certains virus, tels que le virus de l’herpès et le cytomégalovirus, pourraient jouer un rôle dans ce contexte. L’huile de coco est efficace contre ces deux virus et pourrait par conséquent avoir un effet bénéfique sur les maladies cardio-vasculaires. (33)

Non pas le cholestérol, mais les médicaments réduisant le cholestérol sont malsains.

Tous les médicaments visant la réduction du cholestérol minent notre santé. Ils empêchent notre corps de reconstituer nos vaisseaux sanguins et nos poumons avec suffisamment de cholestérol. Ils bloquent un enzyme nécessaire à la production de cholestérol, mais bloquent par la même occasion la production du coenzyme Q10, une substance qui est précisément extrêmement importante… pour la fonction cardiaque et les muscles. Cela peut entraîner un affaiblissement du muscle cardiaque et cardiaque et les muscles. favoriser les maladies cardio-vasculaires. Les muscles peuvent faiblir, diminuer de volume et être plus rapidement sujets à des inflammations. En outre, il en résulte une diminution de la production des précieux sels gastriques: la bonne digestion des graisses et notamment l’assimilation d’acides gras oméga 3/6, diminue. Mais le manque de ces derniers favorisent justement les maladies cardio-vasculaires, outres les symptômes de rhumatisme et la dépression.

Un taux de cholestérol trop élevé est généralement dû à des lacunes ou erreurs dans l’alimentation et à un stress trop élevé. Il s’agit dès lors de s’attaquer aux causes, à savoir les lacunes alimentaires ou le stress. Il n’est donc pas raisonnable de freiner la première défense de notre organisme, à savoir le cholestérol. Le cholestérol n’est pas le malfaiteur, mais plutôt les lacunes alimentaires et le stress.

Les médicaments réducteurs de cholestérol favorisent les maladies cardio-vasculaires…

cholesterolverlagende medicijnenUne étude récente datant de 2003 a d’ailleurs démontré que les médicaments réduisant le cholestérol (entre autres?) diminuent effectivement le cholestérol. Mais qu’après 1 an la plaque dans les veines avait augmenté de 9,2% (American journal of Cardiology). En d’autres termes: la maladie se répand, alors que le cholestérol diminue. Autrement dit: le témoin lumineux de votre jauge ne fonctionne plus, mais vous filez tout droit à la panne sèche. Il est plus intelligent d’approvisionner en carburant, que de couper l’alarme.

Les personnes au-delà de 70 ans présentant des taux élevés en cholestérol souffraient moins de crises cardiaques, que ceux dont le taux de cholestérol était faible (116). Le Dr. S. Hulley, de l’université de Californie, a dit: ‘Je suis très inquiet à propos de toutes ces personnes âgées qui avalent des médicaments pour réduire leur cholestérol’.

Le cholestérol guérit…

Le cholestérol, le calcium, le collagène et d’autres substances sont véhiculés dans le corps pour guérir les blessures. Le cholestérol fournit le matériau réparateur le plus important pour le corps. (72)
Lorsque les hamsters sont exposés aux odeurs de pétrole, leur foie produit du cholestérol afin de réparer les dommages causés par les radicaux libres par le biais des gaz de pétrole. Ce cholestérol est exclusivement envoyé vers les cellules endommagées. (Dr. R. Dowdell Heath freedom news, 1987).

Le cholestérol est nécessaire au cerveau…

Les faibles teneurs en cholestérol sont mis en relation avec des fonctions cognitives défaillantes. Pour pouvoir associer des idées, pour converser aisément, favoriser la concentration et l’attention, il est préférable d’avoir plus de cholestérol, que très peu. C’est ce que dit une étude universitaire publiée en 2005 (107). En effet, le cholestérol est un élément important des membranes des cellules nerveuses. Le cholestérol est en outre requis pour le bon fonctionnement des récepteurs de sérotonine, responsables pour le sentiment de bien-être. Un faible taux de cholestérol est mis en relation avec la violence, la dépression et les tendances au suicide.

Le cholestérol et le stress…

te hoog cholesterol door stressLes personnes sujettes au stress présentent souvent un taux de cholestérol élevé. C’est dû au fait que le stress génère de l’adrénaline, l’hormone par lequel l’organise réagit au stress. Le cholestérol est nécessaire à la production d’adrénaline. Dans ce cas aussi, la diminution du cholestérol est néfaste. Apprendre à gérer le stress et les situations de stress, voilà le mot d’ordre.

Le lait maternel contient du délicieux cholestérol…

Les nourrissons ont besoin de cholestérol pour le développement du cerveau et des yeux. Le lait maternel pourvoit le bébé de grandes quantités de cholestérol. La glande mammaire contient un enzyme spécial qui fait en sorte que le lait maternel contienne suffisamment de cholestérol. L’Académie Américaine des Pédiatres affirme que le cholestérol est vital pour la croissance des enfants, notamment pour la production d’acides gastriques, d’hormones et de cellules nerveuses.
Le cholestérol est également essentiel pour des os solides. Les vitamines D n’ont aucun effet sans cholestérol. Par ailleurs la croissance et la solidité des os ne sont pas assurées sans vitamines D.

N’ayez pas peur du cholestérol dans votre alimentation… Le cholestérol est votre ami

Avant de vous soucier d’un taux de cholestérol trop élevé, lisez le livre ‘The Cholesterol Myths’ du Dr. Uffe Ravnkov ou ‘The Cholesterol Controversy’ d’Edward et Cathy Pinckney.
Sans cholestérol, pas d’hormones sexuelles. Sans cholestérol, pas de sexe. Une personne saine de 70 kg nécessite environ 145g de cholestérol circulant dans son organisme.