Dr. Kondo

Dr. Kondo

Sel de bambou sel et science

Le Dr. Kondo, un médecin japonais, a fait la une de la presse avec la thèse scientifiquement étayée selon laquelle 90% des patients cancéreux n’ont pas besoin de chimiothérapie.

La lutte contre le cancer avec la médecine moderne basée sur la chirurgie, la chimiothérapie et les rayons est condamnée à disparaître. Ce sont des pratiques médiévales basées sur l’espoir des patients.

Le sel de bambou et l’ail font des merveilles pour soigner les problèmes d’estomac et intestinaux.

Avec un pH de 10, le sel de bambou est fortement alcalin et contribue à soigner des maladies ou autres problèmes qui ont l’acidification pour cause. La combinaison sel de bambou et ail active plusieurs enzymes et a des propriétés antiseptiques. Cette combinaison n’a pas d’effets secondaires. Le médicament du futur est maintenant disponible. Combinez l’ail et le sel de bambou.

De l'ail dans la lutte contre le cancer

Un bon conseil pour votre santé : ail et sel de bambou

Kim Younghee a aussi étudié la combinaison ail et sel de bambou pour soigner les problèmes d’estomac et d’intestin. Le résultat est fantastique. 94,52% de récupération en superoxydes dismutases (SOD) et 94,3% de récupération dans les enzymes de glutathion qui ont éliminé les radicaux libres.

La conclusion de l’étude indique que la combinaison ail plus sel de bambou peut prévenir et contribuer à guérir les problèmes d’estomac et intestinaux.

L’école de médecine de Harvard a déclaré que le sel de bambou était sûr, même à une quantité de 30 grammes par jour.

Déjà en 1995, le Dana Farber Cancer Research Centre de l’Université Harvard a étudié le caractère inoffensif du sel de bambou. Avec son pH de 10 et sa richesse en minéraux, le sel de bambou peut être utilisé, même à des doses de 10 à 30g par jour, sans effets secondaires indésirables. Ceci contrairement au sel ordinaire.

Sel de bambou torréfié 2 fois. Pour de meilleures performances sportives.

Sel de bambou torréfié 2 fois.

Les résultats de cette étude ont été confirmés par le professeur G. Heumyoung de l’Institut médical Yeonan qui a obtenu la guérison de 86,7% de ses patients souffrant d’ulcères à l’estomac, d’infections gastriques et d’inflammations gastriques atrophiques. Et ceci à raison de 1,5 à 2 grammes de sel de bambou par jour pendant 25 à 35 jours.

Les recherches du Prof. Wangki montrent que le sel de bambou guérit 91,95% des patients atteints d’inflammations gastriques et d’ulcères. En 1993, dans sa thèse bien connue (études cliniques et expérimentales avec le sel de bambou de Corée du Sud), le professeur Wangki de l’Institut de recherche en médecine chinoise a étudié l’influence du sel de bambou sur les infections et ulcères de l’estomac.
Ses patients ont reçu 2 grammes de sel de bambou 3 fois par jour dans l’eau chaude avec du gingembre. Le résultat a été un taux de guérison de 91,95%.

Le sel de bambou est efficace pour traiter les allergies cutanées locales, a déclaré le professeur Kim Hyungmin.

Chez les animaux, le Prof. K. Hyungmin de l’Université de Kyunghee a pu observer une réduction des allergènes tels que l’histamine de 24,3 à 52,2% et ce à une concentration de sel de bambou comprise entre 0,1g/kg et 1g/kg.

Hond zonder allergie door gebruik van bamboezout. Bamboezout als natuurlijk medicijn.

Le sel de bambou contre les allergies, aussi pour les animaux.

Par ailleurs, l’effet du sel de bambou sur l’histamine a été comparé à celui du sel ordinaire (chlorure de sodium). Le sel ordinaire n’a eu aucun effet tandis que le sel de bambou a un effet fort qui dépend légèrement de la quantité administrée.

Selon le professeur Ryo Hyoik, le sel de bambou est efficace pour l’hygiène buccale et stabilise la tension artérielle.

Le Professeur en biochimie Ryo Hyoik de l’Université Kyemyung a donné 15 grammes de sel de bambou à 14 personnes pendant 8 semaines. Aucune des personnes ayant pris part à ce test n’a fait d’hypertension. Au contraire, une tension artérielle normale a été rétablie dans la plupart des cas.

Le sel n’a rien à voir avec l’hypertension.

Le sel de bambou contre l’hypertension.

Mais le but de la recherche était ailleurs. Le sel de bambou a pu réduire les bactéries Helicobacter pylori dans l’estomac (cette bactérie est souvent associée aux ulcères). Et cette recherche a également pu démontrer que le sel de bambou est particulièrement efficace pour lutter contre les bactéries buccales.

Le sel de bambou marche particulièrement bien pour réduire les bactéries dans la bouche.

Le sel de bambou marche particulièrement bien pour réduire les bactéries dans la bouche.

Selon le professeur Ryu, la taille moléculaire du sel de bambou est 10 fois plus petite que celle du sel ordinaire. C’est grâce à cette taille moléculaire 10 fois plus petite que le sel de bambou peut franchir les membranes cellulaires plus facilement que le sel ordinaire.

Le sel ayant des structures moléculaires plus grandes comme le sel de table reste plutôt dans le sang et ne génère que de l’eau salée. Ce qui limite l’effet de ce sel à augmenter la pression artérielle. Le sel de bambou a entre 300 et 600A. Le sel ordinaire a entre 3000 et 7000A. 1A = 0,000 000 08cm

Le sel de bambou a une conductivité plus faible que le sel ordinaire, ce qui permet au sel de bambou de jouer un rôle pharmaceutique.

Le professeur Kim Muyung de la Beijing Fiber University a étudié la conductivité du sel ordinaire et celle du sel de bambou (sous rayons-X avec un microscope électronique).

Les médicaments ayant une faible conductivité traversent plus facilement les membranes cellulaires que ceux ayant une conductivité plus élevée. Le sel de bambou a une conductivité plus faible et une structure moléculaire différente du sel ordinaire ce qui lui donne une meilleure action pharmaceutique et donne plus d’énergie. En outre, le sel de bambou est très alcalin tandis que le sel ordinaire est plutôt neutre.

bamboezout als natuurlijk medicijn. 9 maal gebrand grof bamboe zout. Recept voor eenvoudige, natuurlijke en effectieve zoutoplossing bij verstopte neus.

Sel de bambou à gros cristaux torréfié 9x.

L’Université de Hanyang confirme la forte propriété antimicrobienne du sel de bambou. Les salmonelles n’ont que peu de chance.

Du sel c’est du sel. Erreur !
Les salmonelles sont des bacilles à Gram-négatifs qui ont peu de chance de survivre au sel de bambou. L’Université a démontré que le sel de bambou a fait mieux que le sel raffiné et le sel de mer. Les chercheurs pensent que c’est parce que le sel de bambou est plus alcalin, qu’il a plus d’autres oligo-éléments et qu’il a un meilleur potentiel d’oxyréduction (redox).