Traditionnellement fermenté, le soja est bon pour vous : utilisez uniquement des sauces, du natto, du miso et du tempeh authentiques

La fermentation du soja, nécessaire pour la santé Le soja est fréquemment considéré par les végétariens comme un super-aliment. Hélas, la valeur sanitaire des produits à base de soja est pour le moins controversée. Cela provient également du fait que le soja est une fève. Et les fèves ne sont nutritives pour l’homme que si elles sont préparées correctement.

Les produits à base de soja traditionnellement fermenté tirent le meilleur de la fève de soja et réduisent en grande partie « l’anti-aliment » présent dans la fève de soja crue. Des inhibiteurs de protéine dans le soja inhibent la production de protéase et la trypsine. La fermentation désactive notamment les inhibiteurs de protéine dans le soja (). Une fève de soja crue contient 4,8 mcg d’inhibiteurs de protéine par 100 g ; le natto, le miso et la sauce soja traditionnels ne contiennent pratiquement plus d’inhibiteurs de protéine. La fermentation réduit également la présence des phytates, qui entravent partiellement l’assimilation des minéraux. La fermentation augmente également la teneur en vitamines B, K et les antioxydants dans le soja. Et la fermentation du soja occasionne moins de douleurs intestinales, réduit les risques de sensation de ballonnement et diminue les flatulences.

-publicité-
Annoncez-vous sur Freedom of Health? Entrez en contact »

Mise en garde relative aux produits modernes à base de soja, tels que le tofu, le lait de soja, le fromage de soja, le soja dans l’alimentation pour bébés, les texturés de soja, les isolats, la farine de soja, les burgers de soja, etc.

Les produits américanisés à base de soja ne sont pas traditionnellement fermentés et ne sont donc pas des super-aliments. Ces produits à base de soja sont généralement obtenus en tant que déchet produit par l’industrie américaine d’huile de soja et offrent uniquement des opportunités incroyables pour les technologues alimentaires, mais pas pour la santé.

Ces produits « modernes » à base de soja non fermenté sont obtenus grâce à une chaleur et une pression énormes, à des solvants chimiques, à des acides forts ou des substances fortement alcalines, par extrusion et d’autres méthodes dures, des miracles technologiques, mais non sans inconvénients. Ces déchets modernes peuvent par conséquent contenir des substances toxiques, telles que des nitrosamines (à partir de nitrate formé par des acides combinés à des températures élevées durant la production : cancérogènes), des lysinoalanines (liaison entre protéine de lysine et alcaline : insuffisance rénale), des acides aminés hétérocycliques (par extrusion à haute température et pyrolise (casser, séparer par la chaleur) : cancérogène), des excitotoxines (glutamate et aspartate formés par hydrolyse des protéines de soja : mauvais pour le cerveau et le comportement), des chloropropanols tels que le 3-MCPD et le 1,3-DCP (apparaissent en cas d’hydrolyse alcaline : cancer du foie), des furanones (en cas de cuisson à températures élevées : mutagènes), de l’hexane et d’autres solvants tels que l’acétone, le benzène et le chloroforme. Ces produits à base de soja sont de la junk food !

Évitez le tofu, les aliments pour bébés ou les compléments à base de soja (isoflavones et lécithine de soja et inhibiteurs de la protéase), les saucisses de soja, les burgers de soja, le lait de soja, les PTV (protéines végétales texturées ou texturés de soja), la sauce soja à bas prix du supermarché, la glace au soja, les protéines hydrolisées, l’isolat de protéine de soja, le concentré de protéine de soja, l’huile désodorisée ou partiellement hydrogénée à base de soja.

-publicité-
Annoncez-vous sur Freedom of Health? Entrez en contact »

Le soja n’est pas un aliment asiatique et ne l’a jamais été

Le soja et son lien bénéfique avec l’Asie sont utilisés de manière abusive. Le soja n’est pas un aliment asiatique. Jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, les Japonais, les Chinois et les Asiatiques n’utilisaient le soja que sporadiquement. À partir de la Seconde Guerre mondiale, les Japonais ont été forcés par les Américains de s’adapter aux habitudes alimentaires américaines. Le soja OGM est devenu obligatoire, produit selon la technologie alimentaire américaine, et consommé à grande échelle principalement sous forme d’huile.

L’ancien président d’Indonésie, Sukarno, (1945-1967) avait prévenu que ses concitoyens ne deviendraient pas une « nation du tempeh ». Durant l’occupation néerlandaise, le tempeh faisait en effet fureur auprès de la population pauvre, après des siècles d’alimentation à base de tourteau de coco fermenté.